17 mai 2010

Renaissance



Venus enceinte de mon amour
M'étouffe dans son placenta,
De larmes et de draps de velours,
Je suffoque allongé sur toi.

Les contractions ont commencé,
Et déjà le rêve recommence,
Les dieux sur son berceau, penchés,
Voient renaitre notre romance.

La voilà qui pousse un premier cri
Pour nous signaler sa présence,
Je râle tandis que tu gémis,
Je plante de l'amour la semence.

Posté par proot à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Renaissance

Nouveau commentaire