15 mai 2010

Autour



Il y'a ceux qui devinent l'avenir,
En regardant dans des miroirs
Si demain ils pouvaient en rire
Ou si jamais c'était trop tard.

Il y a ceux qui parlent au futur
De ce qui n'est jamais arrivé,
Et même si le destin le voulait
Rien n'est moins sûr.

Il y a ceux qui, trainant trois siècles
D'histoires entremêlées,
Dans leurs livres et dans leur tête,
Ont une idée toute faite à m'proposer.

Il y a ceux qui s'en contrefoutent :
Qui regarderont quand même
La coupe du monde de foot,
En avalant des choco-rems.

Il y a ceux qui parlent trop,
Qui, persuadés de tout savoir,
Apprendrons surement bientôt
A s'émouvoir.

Il y a aussi les acteurs,
Ces gens qui pensent qu'avec une cape,
On peut masquer sa laideur
Et être pris pour pape.

Il y a les vieilles dames aux chiens,
Qui on compris depuis longtemps,
Qu'on ne s'fait pas lécher la main
Par les humains.

Il y a aussi
Les dormeurs des cages d'escaliers,
Les gens qui assument d'être triste,
Les pédés reniés intégristes,
Et tout ceux que j'ai oublié.

Il y a tous ceux qui parlent d'amour,
Qui n'agissent pas :
L'amour est là ou ne l'est pas.

Posté par proot à 17:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Autour

  • Fleurs du Mal, Fleurs du Bien,
    Tout va mal, tout va bien.
    La vie est une balancelle
    Qui nous chavire, nous ensorcelle,
    Dans notre quête éternelle
    Du sublime, de l’irréel.
    Fleurs du Mal, Fleurs du Bien,
    Tout va mal, tout va bien.
    Exigeante est cette balançoire
    Qui, à tout moment, peut nous laisser choir,
    Mais aussi nous laisser entrevoir
    La concrétisation de tous nos espoirs.
    Fleurs du Mal, Fleurs du Bien,
    Tout va mal, tout va bien.

    Posté par Soisic, 16 mai 2010 à 10:45 | | Répondre
Nouveau commentaire