06 juin 2010

Trachéotomie

L'aiguille argentée transperce ma carotide,
Et la morphine atteint à grand mal l'hémisphère,
Isolé, habité du sentiment putride,
J'arrache ma perfusion entraînant mon artère.

Les blouses blanches se succèdent au chevet de mon lit,
Incapables d'animer mon cadavre branlant,
Peu à peu le coma prend l'image de la vie,
Je décalque mon encéphalo en souriant.

Le monde est alerté par mes plaintifs "bip bip",
On se prépare à annoncer l'heure du décès,
Elle a simplement saisi un stylo bic,
Et d'un geste assuré, transpercé ma trachée.

Posté par proot à 00:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Trachéotomie

    C'est noir mais j'aime bien, si tu en as d'autres n'hésites pas

    à pluche

    Posté par pascal, 06 juin 2010 à 01:27 | | Répondre
Nouveau commentaire