18 juin 2010

Le royaume

Un morceau de bitume qui me sert de banc,
Je fume en regardant le vent.
L'automne et l'été se confondent en Lorraine,
Mon bonheur a rejoint ma peine.

Et je cligne des yeux, souffle sur mes cheveux,
Le décor est toujours aussi flou.
Dans la vitrine d'en face, je fixe un petit vieux
Qu'à bien du mal à se tenir debout.

Ce petit vieux, j'le connais, il possède un royaume,
Que certains voyageurs ont pu voir.
C'est un modeste fief, mais une belle amazone
A cru bon d'y asseoir son pouvoir.

A peine aimée du peuple, la souveraine volage,
Est partie visiter l'Orient.
Et le vieux, le royaume et les oiseaux d'passage,
Pleurent au dessus de la rue St Jean.

Le tramway qui s'arrête, je jette ma cigarette,
Les égouts tirent une dernière bouffée.
Mon esprit et mon corps, viennent de se retrouver,
Et si jamais ce royaume existait ?

Posté par proot à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le royaume

Nouveau commentaire