14 juin 2010

Les jouets

Pourquoi pleures-tu petit ange,Tandis que tu coupes mes cheveux,Même si je trouve cela étrange,Je veux juste te rendre heureux.Petite fille aux yeux mouillés,Tu m'as coiffé à ton image,Je suis la poupée mutilée,Entre les mains de l'enfant sage. Je savais bien que tôt ou tard,On t'offrirait un bel ourson,Que tu serrerais tard le soir,M'abandonnant, moi, ton poupon. Dans la pénombre du coffre à jouets,J'attends le jour où, jeune fille,Tu repenseras, le coeur violet,A moi, la poupée mutilée.
Posté par proot à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2010

428ème Ciel

Emmène moi au quatre-cent-vingt-huitième ciel,Où l'androgyne adolescence,Côtoie de l'enfance l'insouciance,Où des camés sniffent des étoiles,Où les poitrines sont cannibales.Emmène moi au quatre-cent-vingt-huitième ciel,J'y resterais accroché c'est sûr,Scratché, lacé, cloué au mur,Emmène moi et si je résiste,Rappelle-moi qu'là-bas Dieu existe.Emmène moi au quatre-cent-vingt-huitième ciel,J'entends de derrière la porte,Les chiens qui aboient à la pudeur morte,Je renifle depuis le couloir,Les effluves passées d'amour transitoir.Emmène... [Lire la suite]
Posté par proot à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2010

Renaissance

Venus enceinte de mon amourM'étouffe dans son placenta,De larmes et de draps de velours,Je suffoque allongé sur toi.Les contractions ont commencé,Et déjà le rêve recommence,Les dieux sur son berceau, penchés,Voient renaitre notre romance.La voilà qui pousse un premier criPour nous signaler sa présence,Je râle tandis que tu gémis,Je plante de l'amour la semence.
Posté par proot à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2010

Mon plaisir immédiat

Je te rejoins à la brasse, mon plaisir immédiat.Déjà les règles tombent les armes, et je jouisD'avoir détaché mes poignets, abimés, endoloris.Et je guette, sur mon épaule,Les curés alignés au garde-à-vous,Psalmodiant leurs ridicules geôles,Et se demandant s'il est normalQue la Sainte Vierge soit à genoux. Et je serre la main de mon plaisir immédiat, Pissant à la gueule de la bienséance,La foi, la loi, toi, moi, le choix.Et partout le grognement immenseDe la foule qui refuse que, dans son Église,On se permette des galipettesEt que... [Lire la suite]
Posté par proot à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2010

La seconde

J'ai volé une secondeEt l'ai mise dans ma poche,De côté, cette secondePlanquée dans ma caboche.Elle me rappelle tes yeux,Cette seconde dont je parle,Quand elle brille de mille feuCette seconde interminable.Elle me rappelle ton rire,Pendant une seconde,Quand son tintement expireA la dite seconde.Elle me rappelle ta bouche,Je parle de la seconde,Quand sa nacre je toucheEt qu'elle dit : une seconde.Elle me rappelle tes seins,Ma précieuse seconde,Quand elle roule dans ma mainCette seconde toute ronde.Un rêve dure une seconde,Drôle... [Lire la suite]
Posté par proot à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2008

Nancy en Octobre

Tes mains mordues par le froid,Se glissent dans mes poches,Et ton corps se colle à moiPour contrer l’hiver qui approcheDéjà le vent vient décoifferStanislas fièrement dressé Et les feuilles prennent des refletsOranges et or de bière ambrée.Nancy en OctobreDe notre amour porte l’opprobreC’est l’automne, nous nous aimons,C’est la saison . Nous quittons les pavés argentEt rejoignons la PépinièrePortés par des cris d’enfantsEt parfois par ceux de leurs mèresNous nous blottissons sur un bancEt nos corps partagent leurs chaleursJe te sens... [Lire la suite]
Posté par proot à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 janvier 2008

Mai 2008 n'as pas eut lieu

Ca s'est propagé comme un murmure,Une rumeur pleine d'espoir,On en parlait derriere les murs Il parait qu'arrive le Grand SoirMais rangez vos slogans et la joie dans vos yeuxCar Mai 2008 n'aura pas lieuOn aurait fêté l'anniversaire De cette révolution manquée,On aurait montré à l'adversaireQu'on était pas encore tombés.Mais pour tout ca, faudra attendre encore un peu Car Mai 2008 n'aura pas lieuQui n'a jamais rêvé  De revoir la Sorbonne libre,Qu'ils ont osé nous volerParce qu'on ouvrait des livresOn avait plein d'idées pour... [Lire la suite]
Posté par proot à 13:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 septembre 2007

Mon étudiante en sociologie

Elle a les cheveux en arrière Et une sacoche en macramé Couverte de badges contre la guerre La pauvreté et l’UMP C’est toujours la dernière dans l’amphi Mon étudiante en sociologie Elle prend pas d’notes, de toute façon Elle f’ra une autre première année Il la font marrer ces moutons A écrire sans jamais s’arrêter Elle les méprise tous ces nantis Mon étudiante en sociologie Apres trois heures soporifiquesSur une ou l’autre communautéDu moins une approche théoriqueElle glisse dans les bras de... [Lire la suite]
Posté par proot à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2007

A la dame au chagrin

Assis mélancolique dans la fumée d’un bar, Je laisse pour un moment s’envoler ma pensée Qui, comme prédestinée vint croiser ce regard Qui silencieusement semblait m’interpeller. « A l’aide ! » me hélait-il, tu sais lire mon chagrin, Hélas oui je le sais mais je m’en veux vraiment De ne pouvoir d’un simple signe de la main, Effacer pour toujours ce douloureux tourment. « Alors donc nul héros ne viendra pour panser Cette béante plaie d’où suinte le poison D’une existence qu’il m’est trop dur de supporter, Et chaque jour... [Lire la suite]
Posté par proot à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2007

Circus Romance

Voila pour commencer, une compo perso, "Circus Romance (ou l'amour c'est rigolo)" Circus Romance Assis sur la piste, La tête dans ses mains Rêve le clown triste, A d’autres lendemains Avec sa trapéziste, Loin de tout ce cirque C’est qu’elle est belle l’artiste, Pense-t-il mélancolique Et elle vole, et elle vrille Dans sa tenue a paillettes Son sourire resplendit A travers les trompettes Elle séduit notre cabotin De ses gracieuses voltiges Qui pleure du soir au matin De... [Lire la suite]
Posté par proot à 12:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]