14 août 2007

Réveil

    Une raie de soleil perce les volets pour venir frotter mes yeux encores fermés sur une nuit sans rêves. Ils s'ouvrent alors sur une chambre bercée de la grise lumière de la matinée. Je me retourne alors et enlace un corps absent: de l'autre côté du lit les draps sont froids. Je m'assoie précipitamment dans ce lit trop grand et frotte mes yeux embrumés.
         Mon regard balaye la pièce: sur le dossier d'une chaise, un slim replié, et, dans le reflet de la glace de la la penderie dont la porte est entrouverte, un reflet envoûtant. Dans la pièce  voisine, je l'épie en train de faire la belle. Le soleil baignant la salle de bain d'une lumière chaude me révèle des courbes trop parfaites et à peine voilées.
         Tout en sifflotant, elle bleuit ses yeux et rougit ses lèvres. Je ne sais pas si elle sent mon regard dans son dos; enlevant ses bretelles et embrassant ses épaules. Elle sourit et me devine dans le jeu de miroirs. Je me rallonge et me retourne. Tout à l'heure, un post-it me réveillera.

Posté par proot à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Réveil

Nouveau commentaire